Injuste, révoltant, répugnant


je ne sais pas quel titre donner à ce billet qui pour une fois restera sans photo.
Je sortais du cinéma, le Gaumont-Convention pour ne rien vous cacher, où j’avais été voir une bluette pour me laver les neurones et les rendre souriants. Mission accomplie …

Quand tout à coup, je suis tombée, devant le supermarché voisin sur cinq personnes, deux jeunes gens, un homme et une femme d’une quarantaine d’années et une vieille de mon âge, petit chignon blanc dans le coup, rassemblés autour d’une poubelle qu’ils fouillaient avec impatience, à mains nues. Pas des mendiants, hein ! Des gens comme vous et moi.

J’avais bien vu une émission sur M6 il y a quelque temps avec un reportage sur les gens qui mangent en faisant les poubelles. Mais le voir de ses propres yeux, ça vous tire les larmes.
Deux cent mètres plus loin, avec deux autres dames bien sous tout rapport comme moi, nous y avons été de notre indignation, mais qu’avons-nous fait ? Rien.
Juste une question.
Pourquoi alors que tant de gens sont dans le besoin, qu’on nous parle de La Crise toutes les cinq minutes, les supermarchés ne donnent-ils pas les produits qu’ils ne peuvent plus vendre à des associations ?

Publicités

11 réflexions sur “Injuste, révoltant, répugnant

  1. Claude

    C’est la question qu’on se pose aussi en Amérique du Nord- que ce soit les supermarchés , les restaurants ou même les fast-food comme McDonald ( eux même les employés ne peuvent pas prendre le surplus à la fermeure). Il y avait tellement de gaspillage à New Your, qu’un organisme a commencé à faire la récolte des poubelles très tôt le matin et ils font à manger pour les sans-abris.
    un article sur ce sujet à Portland, OR :
    http://www.portlandtribune.com/news/story.php?story_id=119274045018926600

  2. Je crois bien que Carrefour le fait. Il retire de la vente les produits proche de la date limite et les donne. Mais il y a des fast food qui jettent la nourriture en l’abimant exprès pour qu’elle ne puisse être récupérée. Quel gâchis.

    • Dans le reportage que j’avais vu sur M6, on racontait qu’il y avait des directeurs de supermarchés qui versaient de l’eau de Javel sur les produits qu’ils jetaient pour qu’ils soient inutilisables. Répugnant !

  3. Hallucinante réalité que nous vivons là. Et encore, ces gens-là ont-ils trouvé quelque chose à manger sur nos trottoirs civilisés. En Haïti … ce sont des galettes de terre que les femmes, les enfants et les hommes absorbent pour mourir un peu moins vite.
    Ce ne sont ni l’alcool, ni les drogues ni la vitesse qui tuent le plus : nos maux s’appellent cupidité, égocentrisme, méfiance, peur, indifférence, stupidité.
    Et le pire … c’est que même en sachant … même en voyant, tous, nous allons continuer de contribuer à faire fonctionner cette machine infernale qui créé l’exclusion, l’injustice et, in fine, notre désespérance …
    C’est l’hallucinante histoire de l’humanité que de sacrifier à l’autel de sa cupidité ses enfants … Restons joyeux. Le roi est mort ! Vive le roi.

  4. Qui accepterait de vivre en faisant les poubelles ? de vivre du bon vouloir des supers marchés ? Pourquoi les supermarchés ne donnent pas leurs produits périmés ? parceque la loi sur l’hygiène leur interdit de le faire .Il me parait dangereux de se familiariser à l’image de personnes fouillant dans les poubelles, de se révolter parceque les supermarchés arrosent d’eau javel les produits périmés car c’est faire un pas dans l’acceptation que certaines personnes n’aient plus de droit dans notre pays . Aidons ceux qui nous sont proches et connus et militons pour les droits de tous et non pas pour une speudo charité qu’elle vienne du curé ou du supermarché .

    • Je ne cherche pas à familiariser qui que ce soit avec cette image, qui n’est d’ailleurs pas une image mais une réalité et que c’est aussi une réalité qu’il y a des gens dans notre pays qui n’ont pas de droits et que malheureusement, s’il suffisait de militer, tout le monde mangerait à sa faim

  5. ce qui me choque, c’est l’eau de javel jetée sur des aliments encore largement consommables! pas le fait de les récupérer!
    et si le magasin les donnait à une association, que mageraient les personnes que tu as rencontrées? elles n’entrent pas forcément dans les critères de ces assos! j’ai vu la même chose à dijon en fin de marché, des étudiants qui faisaient les cageots de légumes jetés…à part avoir un peine immense, que pouvons-nous faire à notre niveau?
    et donner à une assos? j’ai vu -de mes yeux- des sacs de vêtements et diverses choses apportés au secours populaire : les « bénévoles » ont fait le tri en mettant de côté ce qui les intéressait! j’espère -de tout coeur- avoir mal interprété cette attitude!

    • Je crois que l’on pourrait beaucoup, d’humain à humain si on avait moins peur de l’autre. On pourrait donner un ticket restaurant, acheter quelques denrées … offrir un repas chaud !
      Nous pouvons ce que nous voulons, in fine.

  6. Ce que tu racontes est horrifiant mais hélas vrai et très courant mais il y a aussi les « supermarchés » qui ouvrent depuis quelque temps en vendant les denrées périmées. Quant aux personnes qui versent de la javel, ce qui est hélas très vrai, il faut espérer pour elles qu’elles ne seront pas un jour obligées de manger des denrées javellisées !!!
    Horrible aussi les pauvres malheureux qui mangent des galettes de terre et qui meurent après!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s