Trois ans


C’est une chaîne trouvée par Toli, qui m’a poussée à écrire cette note.

Moi, à l'âge de 3 ans

Ça, c’est moi, quand j’avais trois ans. Une photo parmi d’autres, prise sur la plage de Deauville où nous avons habité jusqu’à mes quatre ans. Après, nous avons déménagé à Paris.
Je n’ai que très peu de souvenirs de cette époque. Mes parents travaillaient énormément et je ne les voyais pas beaucoup. C’était 1947, et il y avait encore des restrictions.
Le maillot de bain que je porte, je m’en souviens, il était en laine et c’est ma grand-mère Léa qui l’avait tricoté. Plus tard, il a rétréci, pas étonnant, et il a habillé pendant des années mon baigneur préféré, celui qui avait le nez cassé.
Pas de photo de lui bien sûr, qui irait photographier un baigneur au nez cassé ?

Deux baigneurs attendent un maître

Tandis que j’écris ceci, je me demande si les plus jeunes d’entre vous savent ce que c’est qu’un baigneur ! C’étaient des poupées en celluloid, autrement dit en plastique rigide, et on pouvait leur donner un bain. Evidemment, mon baigneur, avec son nez cassé avait souvent de l’eau qui pénétrait dans le corps et il fallait le sécher avec application. Et il était plus antique que ces deux-là qui ont déjà les yeux mobiles. Le mien avait les yeux peints.
On est loin des poupées d’aujourd’hui.
Ma grand-mère lui avait tricoté une barboteuse et une brassière rouges et blanches

Le premier ensemble de ma fille

Cet ensemble c’est moi qui l’ai fait 😉

Quand j’ai été enceinte, j’ai d’ailleurs tricoté un ensemble à rayures rouges et blanches pour ma fille, que j’ai conservé.
Eh oui, autrefois, j’aimais bien tricoter. Maintenant, plus question !

Publicités

14 réflexions sur “Trois ans

  1. @ Catherine, magnifique, bof, mais abondante en tout cas ! 😉

    @ patriarch, et pourtant j’étais bien brune. Je ne me souviens pas avoir jamais eu des sandalettes en caoutchouc ! Je ne les ai découvertes qu’adulte, en allant dans le midi. Pourtant, ça devait exister ! A moins que je ne sois vraiment trop antique 😉

  2. Mon baigneur s’appelait Patrick, comme mon amoureux secret de ma petite section d’école maternelle. Ses yeux s’ouvraient et se fermaient ! (début des années 60) Et j’avais des sandales en plastique : un enfer. Au bout de quelques heures tes pieds glissaient à l’intérieur à cause de la transpiration, et la crasse noire s’installait… Une horreur ! Parce qu’évidemment ça ne servait pas qu’à la plage, une paire de sandales par gamin, pas deux, fallait pas pousser la consommation en ce temps-là, ni suivre les modes.

  3. Ah et j’oubliais ! Je t’aurais reconnue du premier coup d’oeil sur la photo. Les jolies dames aux cheveux blancs ont souvent été très brunes. Je n’ai pas eu cette chance, et d’ailleurs n’ai pas de cheveux blancs. (snif !)

  4. j’ai toujours mon baigneur nommé Jean-Noël(j’ai 59 ans) de marque Colin,visage différent de ceux de votre photo,j’ai aussi beaucoup joué avec lui,j’ai aussi eu un maillot de bain en laine qui « grattait » dur. souvenirs,souvenirs…

  5. Bonjour,

    Votre blog, trouvé par hasard par une recherche de nom sur google, a fait remonter en moi plein de souvenirs.
    Je vous ai eu, vous et votre mari (dont le décès me touche d’autant que je viens de publier une photo de classe sur les sites copains d’avant et trombi.com où il figure), comme profs au collège Michelet à Creil.

    Si vous le souhaitez, prenez contact avec moi.

    Véronique

  6. Que de souvenirs tu remues là ….le maillot qui prend l’ eau et me descend aux genoux ….le baigneur avec le nez cassé ( aussi ) et qui pour moi était une fille , Soisik !!!
    ouh là là, m’ en vais déjeuner, çà remue trop à l’ intérieur :-((

  7. j’espère que tu seras des notres le 12 avril, samedi à 16h,
    réunion lecteurs, blogeurs, photographes avec l’orgue de barbarie de Peire et chants par Gelzy, au Village Michel, 100 rue Ordener paris 18e: tous invités – sur mon blog, tous bien venus!

    moi aussi j’avais une poupée comme cela! je ne savais pas comment cela s’appellait, mais je dormis avec beaucoup des années, jusque l’âge de 14 ans quand maman me l’a interdit…

  8. j’ai eu le baigneur de ma mère. C’était exactement comme celui dont tu parles, et il avait aussi été cassé (et recollé) avant qu’on me le donne, j’en ai pris super soin. C’est le seul cadeau de Noël qu’elle avait jamais eu, à part des friandises (le baigneur + le landau livrés ensemble la même année). J’ai beaucoup joué avec son baigneur car on pouvait l’habiller avec des vêtements de vrai bb, qu’on trouvait donc assez facilement, je me souviens encore il fallait une taille 6 mois ;o)

  9. Moi, je t’ai connue bien brune, mais pas à 3 ans; un peu plus tard, sur les barricades ! Par contre moi aussi j’ai eu un baigneur que j’ai toujours, dans un placard bien emballé. Il s’appelle Bernard, en souvenir d’un oncle que je n’ai pas connu, mort à 20 ans en camp de concentration.
    Qu’est-ce que c’est bon de se retrouver 40 ans plus tard !
    Je crois rêver !

  10. Je t’ai connue bien brune mais un peu plus tard au lycée et à la Sorbonne.
    Moi aussi j’ai eu un baigneur mais il n’avait pas le nez cassé et en fait je l’ai toujours, je n’ai jamais pu m’en débarrasser , il
    est porteur de trop de souvenirs.
    C’est comme nos retrouvailles ! je crois rêver

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s