Désenfumage


Alors, là, je sais que nous ne serons pas tous d’accord. Je suis une ex-fumeuse, une pure et dure, une vraie accro, j’ai arrêté il y a quelques trente ans et pourtant, je sais que je ne pourrais pas reprendre une seule cigarette, sinon, je replongerais. J’ai éprouvé les affres du retrait de la nicotine, bref, je sais de quoi je parle.
Soyons clairs, je ne suis pas devenue une pourfendeuse de fumeurs et une chasseuse d’intoxiqués, et dans un monde idéal, oui, il y aurait des salles ‘fumeurs’ où les gens qui le souhaitent pourraient fumer et d’autres non-fumeurs, où les gens comme moi, pourraient lire, ou manger tranquille, ou prendre un café sans humer les mégots refroidis et les bouffées de cigare du voisin, et une loi anti-tabac serait totalement inutile.

sur le toit

Sur le toit, au bord d’une terrasse où on allait fumer

Oui, mais voilà, nous ne sommes pas dans ce monde idéal où chacun respecte librement son voisin. Encore la semaine dernière, le 31 décembre, dans une brasserie, j’ai dû arroser ma choucroute d’une rasade de fumée de cigare qu’un convive envoyait à qui en voulait, et même à qui n’en voulait pas.
Donc, j’ai accueilli l’interdiction de fumer dans les lieux publics comme une bonne chose. J’ai retrouvé le plaisir du café rapide, consommé debout au comptoir, ce qui ne m’était pas arrivé depuis des lunes, parce que c’était devenu du café arrosé à la fumée.

fumeurs emmitouflés

emmitouflés, gelés, à la terrasse d’un café !

Par contre, j’ai constaté que les terrasses de café sont en train de devenir les nouveau coins fumeurs. Est-ce à dire que cet été, les terrasses seront interdites, de fait, aux non-fumeurs ?

Publicités

21 réflexions sur “Désenfumage

  1. Je suis pour cette loi parce que moi-aussi j’estime avoir le droit d’aller au café et au restaurant sans étouffer.
    J’ai arrêté la cigarette il y a douze ans et je n’en supporte plus du tout l’odeur.
    Bonne soirée

  2. Ça va faire 30 ans cette année que j’ai arrêté et, si je n’accepte pas de me faire enfumer, je trouve qu’il faudrait laisser aux patrons de bistrots le choix d’être un établissement fumeur ou non fumeur. Après chacun va où bon lui semble. Voilà encore un bon moyen de diviser les français.

  3. j’ai arrêté depuis 4 mois et c’est presque comme si la cigarette et moi, on ne s’était jamais connu. Perso, dans le respect des autres elle ne me dérange pas. Maintenant, nous allons peut être voir apparaître des terrasses fumeues et des non fumeurs.

    Meilleurs voeux pour 2008.

  4. Il suffisait de créer des cafés fumeurs avec panneaux bien visibles à l’extérieur. Je suis assez grande pour éviter ces lieux s’ils me dérangent. Oui, les fumeurs sont obligés d’être dehors. Ils ne font pas exprès de nous y déranger si l’on y est aussi. Ils n’ont pas le choix. Je ne fume plus non plus.

  5. @ tous. Ah oui, bien sûr, il suffisait de créer des cafés fumeurs. Mais personne n’a pris cette initiative. Et c’est vrai que nous assistons maintenant à un retour de bâton, avant, c’était les non-fumeurs qui n’avaient pas le choix, étant souvent relégués aux fins fonds des salles de café ou de restaurant.
    Même chose sur les lieux de travail. Mais comme personne n’a créé ni ces cafés fumeurs, ni ces lieux fumeurs, c’est facile de dire qu’il aurait fallu. Ça coûtait cher et les cafetiers préféraient rester sur le statu quo, disant parfois qu’ils ne voulaient pas jeter leurs clients dehors.
    Les fumeurs n’ont pas le choix ? Que n’ont-ils fait pression pour avoir des lieux fumeurs ?

  6. J’ ai vécu 30 ans avec un grand fumeur , la maison empestait le tabac car, il n’ avait aucun respect pour la santé de ses enfants ce qui fait qu’ il nous en a dégoûté à vie !!! et pourtant, je reste tolérante envers les fumeurs même si chez moi personne ne fume .
    Petit à petit on nous retire des petits espaces de liberté…n’ y avait-il pas une autre solution ?….
    Je remarque aussi que ce sont souvent les anciens fumeurs qui supportent le plus difficilement la fumée des autres . Je pense aussi au retraité seul chez lui et qui sort au café s’ en griller  » une  » surtout pour y rencontrer les autres . Y retournera-il ? et dans les maisons de retraite ?
    Sur la 3 en ce moment une émission sur  » la dernière cigarette  »
    Je précise que je n’en ai jamais grillé une :-)) peut-être que si elle avait été interdite ….qui sait ?

  7. Même dans les pays méditéranéens cette loi a fonctionné…
    Je pense aux gérants et serveurs qui avaient à supporter la fumée de cigarettes à longueur de journée, juste pour gagner leur vie. Vu les quintes de toux que j’ai quand quelqu’un fume à côté de moi… je vais redécouvrir la joie de pouvoir prendre un petit verre.

  8. Je suis allergique à la fumée. Je tousse à en fendre l’âme si je suis exposée. Ce qui m’a le plus aidée c’est lorsqu’on a empêché les gens de fumer dans les bouches du métro, et aux arrêts d’autobus.Comme infirmière, je faisais le chiffre de minuit. Avant cette loi, j’arrivais au travail ayant peine à respirer. Toux, toux, toux…je faisais pitié! Maintenant la loi atteint beaucoup plus d’endroits à Toronto. Mais on peut encore fumer sur les terrasses des restaurants l’été. Cependant on parle même d’interdire aux gens de fumer à l’intérieur des autos si des jeunes enfants sont passagers. J’ai beaucoup de sympathie pour les fumeurs. C’est très difficile pour eux.

  9. @ boutoucoat, oui, mes parents fumaient tous deux énormément, et ont sans doute contribué à faire de moi une fumeuse accro. A l’époque on ne parlait pas de fumeurs passifs parce qu’on ne savait pas que ça existait.
    @ Grimpy, oui, c’est vrai, les gens qui travaillent dans les cafés et restaurants, ne sont pas, loin de là, des fumeurs, et personne ne s’en occupe vraiment
    @ Claudia de Toronto, j’avoue qu’interdire aux gens de fumer dans leur voiture ou chez eux, ça me paraît totalement dément.
    Moi aussi, j’ai de la sympathie pour les fumeurs, mais les autres ont, eux aussi, le droit de respirer librement.
    @ Ed, tu as raison, sans doute les culpabiliserait-on.
    Je crois que chacun réagit aussi selon son histoire. Ma mère est morte d’emphyzème après quarante ans de cigarettes. Alors, culpabilisée ou pas…

  10. J’ai énormément fumé, j’ai commencé très jeune, à 14 ans, et fumé des choses lourdes. J’ai tout stoppé à 20 ans. Donc je totalise + de non fumage ;o) Le + dur pour moi a été la 1re année. J’en rêvais la nuit, et marcher derrière un fumeur c’était très tentant. Mais je n’ai jamais repris, pratiquer un sport c’est quelque chose qui a remplacé une autre forme d’exaltation on dira. J’ai toute une compréhension pour les fumeurs/fumeuses de bonne volonté je dirais, les gens « polis » qui font attention aux autres, évitaient de fumer au restau ou en présence d’enfants. Pourtant, je suis favorable à cette loi qui peut sembler un peu « autoritaire »… Une loi marque où se situe le droit, et je trouve ça bien que le droit soit celui de l’air sans fumée. Le tabac n’apporte rien de bon à la santé. C’est une illusion de liberté. La liberté est une belle idée mais elle ne se trouve pas dans la cigarette…

  11. Ni dans aucune dépendance, c’ est tout à fait çà, une illusion de liberté…….ce débat ici est intéressant Claude . Dommage qu’ il faille sans arrêt recourir à de nouvelles lois qui se rajoutent à d’ autres et encore à d’ autres….ce qui nous donne l’ impression de perdre cette illusion .
    Bonne journée Claude .

  12. @ Emelire, tu écris exactement ce que je pense mais ne suis pas arrivée à dire. C’est une illusion de liberté
    @ boutoucoat, alias BC, oui, c’est vrai qu’on aimerait ne pas avoir à recourir à toutes ces lois.

  13. Consommons l’interdit pour le bonheur de tous ! Il était possible de contenter tout le monde .Il est amusant de constater combien , même moi , nous justifions notre position je suis , j’étais ……
    Tiens j’enfonce le clou , dans la tabac je pense que les produits
    ajoutés au tab

  14. Désolée Claude mais j’ai des problèmes pour publier sur ton blog Donc je continue les produits ajoutés pour rendre dépendant du tabac sont nocifs mais le tabac je ne suis pas certaine .
    Bon, assez disserté sur le sujet, juste un petit rajout j’adhère plus volontiers à l’éducatif plutôt qu’aux directives hypocrites qui veulent faire mon bonheur contre mon gré.
    En gros tabac ou pas qu’importe je sens venir d’autres sujets bien plus importants pour mettre dépenser mon énergie .
    La photo sur le toit laisse penser que le risque était double, chute ou maladie !

  15. Excellents échanges entre personnes à la fois lucides et plutôt tolérantes. Sur la liberté l’essentiel me semble avoir été évoqué…sans que de bonnes solutions apparaissent ! Tiens, si je vous parlais de moi ? Figurez-vous que j’habite l’hyper-centre ville, près des rues piétonnes et bars en tous genres. Jusqu’en 2008 c’est principalement aux très beaux jours ou en plein été que je me plaignais des terrasses et trottoirs surencombrés et bruyants. Eh bien voilà du nouveau dans ma vie, c’est maintenant tous les les soirs et jusqu’à fort tard que d’innombrables fumeurs s’agglutinent sous mes fenêtres, sur les trottoirs d’à côté et toutes les terrasses d’en face ! INFERNAL ! De santé fragile après plusieurs interventions lourdes, j’envisage sérieusement de FUIR mon cher centre ville !

  16. Pingback: Faire feu de toutes boîtes « Vieux, c’est mieux!!!

  17. J’ai toujours été non fumeur et je ne supporte pas l’odeur du tabac.

    Malgré la loi interdisant de fumer dans les lieux publics, mon corps et mes vêtements sont souvent imprégnés de cette odeur nauséabonde, j’ai les yeux qui piquent, je dois partager dans le cadre de mon travail des véhicules avec des fumeurs, de plus j’ai des réunions de travail chez un particulier ou la loi n’est pas respectée.

    Du coup, j’envisage de changer de travail car les fumeurs ne veulent pas faire d’effort pour respecter mes poumons.

    Concernant le libre choix des barmans de laisser leur établissements fumeurs ou non fumeurs, je pense qu’il est nécessaire d’interdire la cigarette partout parce que il y aura toujours des personnes a qui la fumée dérange. En effet, statistiquement les groupes de personnes sont composées de fumeurs et de non fumeurs et si le groupe choisit un bar fumeur, les non fumeurs s’en prendront plein les poumons malgré eux parce qu’ils doivent s’intégrer dans le groupe.

    Parfois, la seule solution c’est la fuite. Qu’on ne s’étonne pas si des personnes se mettent a l’écart d’un groupe, c’est a cause de la cigarette.

    Existe t-il des appareils électroniques de désenfumage a porter sur soi pour éloigner la fumée de soi? Cela pourrait aussi être une solution. J’en ai déjà entendu parlé mais je ne trouve pas sur Internet.

  18. Les buralistes ne font pas parti des professions qui peuvent vérifier l’identité d’une personne. Ils ne peuvent donc pas s’assurer qu’une personne est mineure. Disons que c’est encore un moyen de verbaliser et de faire entrer de l’argent dans les caisses de l’Etat. Et puis une manière de faire fructifier le trafic de cigarettes déjà florissant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s