Encore de la musique


Quand j’étais petite, j’avais vraiment de la chance. Mon oncle Henry adorait le cirque et l’opérette et y se plaisait à y emmener ses neveux et nièces. En ce temps-là, on ne parlait pas de comédies musicales, sauf quand il s’agissait de cinéma. Mais il y avait à Paris quelques salles où on jouait essentiellement des opérettes. Comme le Châtelet, qui maintenant abrite plutôt de la musique classique, où dans les années cinquante, on donnait des opérettes à grand spectacle, ou encore la Gaîté Lyrique, à qui la ville de Paris essaie de redonner une jeunesse. Et aussi le théâtre Mogador qui offre maintenant des comédies musicales ou des pièces de théâtre. J’ai souvenir de spectacles à Mogador où se produisaient un couple alors célébre, Marcel Merkés et Paulette Merval, que sans doute on trouverait ringard aujourd’hui.

Je me souviens en vrac de L’Auberge du Cheval Blanc, Rêve de Valse, Le Chanteur de Mexico, Georges Guétary, Bourvil (eh oui, Bourvil a pas mal joué dans des opérettes) Valses de Vienne, Violettes Impériales ou encore des spectacles d’Offenbach, qui maintenant passent plutôt à l’Opéra …. bref, c’est tout une époque. Je ne sais pas si tout ça me plairait encore, mais en tout cas, j’ai de ces sorties du dimanche après-midi des souvenirs chatoyants, pleins de musique et de décors fastueux. Ma part de rêves d’enfant, grâce à Tonton Henry.

Publicités

5 réflexions sur “Encore de la musique

  1. Je me souviens de la première opérette à laquelle on m’a amenée enfant, c’était je crois au Châtelet, ou peut être Mogador pour voir « Méditerranée » (tu parles du dépaysement … ) avec Rudy Irigoyen ! Il y en a eu d’autres, mais je les ai bien volontiers oubliées ;))

  2. Ah ! On aurait pu se rencontrer, parce que j’y étais, mais ce n’est pas un de mes meilleurs souvenirs. Mon oncle était tellement friand de ces spectacles que je ne crois pas qu’on en ait raté beaucoup 😉

  3. Tu m’as fait penser de dire un gros merci, longue distance,à ma soeur Claire(91 ans).Durant la guerre (39-45),son fiancé était soldat outre-mer. Alors elle emmenait sa p’tite soeur de 12 ans au cinéma et souvent aux « Variétés Lyriques » (Montréal) où on jouait des opérettes. Tout m’éblouissait: les costumes flamboyants,la musique entrainante,les romances…Au téléphone,hier soir, nous avons chantonné « Rose-Marie » (amour désespéré d’une Police Montée). Claire te salue.Elle dit: « Les beaux souvenirs,ça nous ranime! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s