Vieille et imprévoyante !


La tête et les jambes!Mon oncle, le dernier des anciens de la famille à nous quitter, ne prononçait jamais le mot d’enterrement. Il parlait toujours, avec une certaine jubilation, ou du moins, c’est comme ça que je l’entendais, des obsèques de telle ou tel de ses amis disparus. Ma mère, elle, lorsqu’on parlait d’enterrement ou de quelqu’un qui était malade ou dont on pensait qu’il allait mourir, crachait trois fois pour éviter le mauvais sort. Pfou, pfou, pfou, disait-elle, ce qui me faisait… mourir de rire !

L’autre jour, j’ai reçu de la part de ma compagnie d’assurance préférée, une proposition alléchante !
Pourquoi n’organiserais-je pas mon propre enterrement ?

La disparition d’un être cher laisse les proches désemparés. Malgré la peine, ils doivent faire face aux conséquences immédiates du décès, tant sur le plan financier qu’organisationnel. Prendre des dispositions de son vivant peut leur éviter de pénibles démarches.

J’ai failli m’exclamer pfou, pfou, pfou ! en sortant le papier de l’enveloppe.
OK, je viens d’avoir 63 ans et j’ai moins de temps devant moi que je n’en ai eu derrière. Mais ce n’est pas une raison pour accélérer les choses. J’ai déjà indiqué à ma fille que bien que je pratique un athéisme de bon aloi, j’aimerais bien avoir une cérémonie juive, tout simplement parce que j’ai assisté à des enterrements civils très tristounets.
Non pas que les enterrements religieux soient plus joyeux, mais les rituels font qu’on ne met pas les gens dans leurs trous respectifs sans dire un mot.
Vous me trouvez inconséquente ? Je vous l’accorde, ça n’a pas de sens, mais j’assume. 😉
De là à organiser mes propres ‘obsèques’, là, il ne faut pas exagérer ! Je laisserai ce soin et cette initiative à ma fille, qui n’aura pas le choix 😉
Moi, j’ai plutôt envie de m’occuper de ma vie et pas de ma mort.

Publicités

13 réflexions sur “Vieille et imprévoyante !

  1. Tu peux organiser une cérémonie civile au funérarium avec musique et lecture de textes qui te plaisent.
    Dans mon cas je verrais bien une réunion autour d’un verre et quelques amuse-gueule.
    Ma mère parlait souvent d’un homme qui avait toujours été un joyeux drille et dont l’enterrement avait été suivi d’un repas car certains venaient de loin. Tout le monde avec beaucoup ri en parlant de lui et en rappelant ses diverses frasques. J’aimerais que tout le monde soit gai comme cela quand il s’agira de moi. Ce que j’aime le moins dans la mort c’est que je vais faire de la peine à ceux que j’aime.
    Pffttt t’as lancé là un sacré sujet ;-D

  2. Je me fais incinérer et les cendres dans la nature.Pendant la crémation (c’est normal que je finisse dans un four,comme compagnon- fumiste),un morceau de Sydney Bechet : « Et maintenant à moi de payer » !!

  3. j’ai sensiblement le même age que toi mais je songe de + en + à tout organiser avant que les autres ne soient obligés de le faire… (tiens je n’ai pas employé le mot enterrement)

  4. Tout comme Catherine ….lorsque je pense à la mort …pas trop âgée…je pense aussi au chagrin de mes enfants et petits-enfants ….si je suis arrivée à un âge avancé lorsque cet évènement se produira peut-être auront-il moins de peine …..
    Ce sera incinération …pour le reste ils ont libre choix :-))….
    Bien tristounet tout çà !!!
    Bonne soirée Claude .

  5. C’est un sujet de moins en moins tabou, la preuve on voit de plus en plus de pubs à la TV, pas toujours de très bon goût d’ailleurs … je suis à 100% pour l’incinération, mais comme tu le dis si bien, tant que je suis en forme, je préfère m’occuper de ma vie!

  6. J’ai organisé une cérémonie civile à mon père, la première à laquelle j’assistais, il y a 11 ans. Ca n’a pas été une partie de plaisir évidemment, mais le fait de choisir le déroulement, la musique jouée par un ami au violoncelle, toutes les décisions à prendre, m’ont aidée à surmonter ce moment, à garder mon sang-froid. Si tout avait été décidé et organisé, j’aurais sûrement craqué. Et puis d’autres auraient peut-être déformé les voeux de mon père, alors que là, je n’ai fait que des choix dans le respect de sa personnalité, et j’étais encore un moment avec lui.

  7. @ Ed Eh bien voilà, tu as mis le doigt dessus. Je ne pense pas que ce soit une bonne idée pour les parents d’organiser leur enterrement. Quand on a du chagrin, c’est thérapeutique de s’occuper de l’enterrement de ses proches. C’est en tout cas ce que j’ai éprouvé lors de l’enterrement de mes parents et de celui de mon mari. Mais j’écrirai sûrement un autre billet là-dessus.

  8. Les rituels, il y en bien trop pour ca dans le pays ou j’habite……..le jour ou ca arrivera pour moi, je voudrais que ma famille fasse ca vite-fait !!! et sans y mettre des fortunes……………

    Bon lundi !

  9. pas de « trous respectifs » pour moi, je veux être incinérée, aux USA et que mes cendres soient repandues dans les Cévennes…retour aux sources! reste a trouver: qui va se charger du rapatriement.
    Mais pour le moment, profitons de la vie…
    Bonne semaine

  10. Je crois surtout qu’il faut prévoir le financement (eh oui). Mais c’est bien de dire à ses enfants ce que l’on souhaite.
    Les assurances sont toujours en train d’imaginer de nouvelles sources de profit !

  11. Écrit pour mes enfants:Pas trop de fleurs
    Pas trop de pleurs
    Quelques photos
    Et quelques mots
    Un verre de vin
    Bach et Chopin
    Réunion d’amis
    Adieu la vie
    Il faut vieillir
    Il faut mourir
    Bonjour repos
    Pour mes vieux os

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s