Une laideur fascinante


Je ne sais pas pourquoi, mais je trouve que les dindons sont d’une grande laideur, mais tellement laids, qu’ils en sont fascinants, avec cette espèce de truc rouge qui leur dégouline sur le cou !

Chaque fois que j’en ai l’occasion, je prends une photo

Turkey

Monsieur tricolore expose son meilleur profil

Turkey eye

L’oeil était dans la basse-cour et regardait …

Turkey's face

Grand chef à plumes, en parade

duo

Et tout comme les paons, ils font la roue !

Mise à jour : vos commentaires me laissent à penser que vous les préférez comme ça !

turkey

Technorati Tags: , , ,

Publicités

13 réflexions sur “Une laideur fascinante

  1. Pingback: Corn for the cows « Blogging in Paris

  2. Oh, non! même si j’aime bien aussi en rôti, les images montrent qu’ils ne sont pas laides: ils sont spéciaux et intéressants, ce n’est pas quelques rides qui nous rend moins super…

  3. Et bien, la laideur étant chose toute relative, je le préfère encore vivant… mais bon, s’il est déjà cuit, faudra bien le manger quand même…
    c’est toujours mieux, au grill, qu’un crapeau non ? 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s