Cinquante-et-un ans


séparent ces deux chansons.

La non-demande en mariage (1956)
Ma mie, de grâce, ne mettons
Pas sous la gorge à Cupidon
Sa propre flèche
Tant d’amoureux l’ont essayé
Qui, de leur bonheur, ont payé
Ce sacrilège…

R:
J’ai l’honneur de
Ne pas te de-
mander ta main
Ne gravons pas
Nos noms au bas
D’un parchemin

Je f’rai tout pour toi
M’ach’ter l’intégrale de Sardou
Me couper un doigt
Je te promets je ferai tout
Pour toi je veux bien
Habiter Saint-Germain en Laye
Lire Marx en latin
Sortir avec Julien Courbet
Si ça t’fait kiffer
Tu pourras m’appeler Titine
Je me f’rai tatouer
Le drapeau belge sur la poitrine
Pour toi s’il le faut
Je travaill’rai chez Manpower
Je march’rai sur l’eau
J’écouterai pousser les fleurs

Mais ne me demande pas
Non ne me demande pas
– Non ne me demande pas
Non non non
– Non ne me demande pas
Non pas ça
– Non ne me demande pas

Ma main

Finalement, les thèmes subsistent.
Oui, oui, je sais, en matière de chansons, j’ai tendance à être un dinosaure. L’une de mes amies le disait bien: « Claude, tu exagères, tu t’es arrêtée à Brassens »
Eh oui, presque.

Merci à Toli95 qui m’a fait découvrir Clarika

Technorati Tags: , , ,

Publicités

5 réflexions sur “Cinquante-et-un ans

  1. Je me souviens d’avoir assisté à un concert de Georges Brassens dans un cinéma d’Aix-en-Provence au printemps de 1970. Je me suis arrêté là pendant un bon moment…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s