A trois heures de chez moi


Trois heures de route et me voici dans un autre monde, loin de l’agitation et du bruit parisien. Non que je n’aime pas l’agitation parisienne, en fait, j’adore ça, mais quel bonheur de temps en temps de découvrir d’autres lieux.
Trois heures de route seulement, et je découvre la douceur tourangelle. Enfin, ce n’est pas à Tours que je suis, mais à Saint-Aignan.

Saint-Aignan
une vue de la Collégiale de Saint-Aignan

Mes amis Ken et Walt y habitent depuis quatre ans. Au bout de leur jardin, des vignes

Saint-Aignan

Quant à moi, voici ce que je voyais de ma fenêtre hier soir au crépuscule

Saint-Aignan at dusk

Je vais être très occupée, la vie du touriste, comme vous le savez, remplit les journées, vous me pardonnerez donc de ne pas visiter vos blogs aussi fidèlement que d’habitude. Mais dès que possible, j’y reviendrai.

Publicités

5 réflexions sur “A trois heures de chez moi

  1. Je suis « flabbergasted » par ta célérité à communiquer! Ce mot est mon mot anglais préféré et je suis ravie que tu me donnes l’occasion de l’utiliser…promène toi bien maintenant qu’il fait beau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s