Irina Palm


Irina PalmJ’avais vu il y a un ou deux ans, un film que j’avais adoré, bien qu’il soit resté parfaitement confidentiel, Le Tango des Rashevski, dont le metteur en scène était Sam Garbarski. En allant voir Irina Palm, je ne savais pas qu’il avait également réalisé ce film, ce qui m’a intéressée, c’était de voir ce qu’était devenue Marianne Faithfull, la chanteuse de rock britannique, qui contrairement à d’autres, semble avoir, finalement, vieilli intelligemment.
Alors, si vous êtes facilement choqué, le sujet risque de vous faire dresser les cheveux sur la tête parce qu’il s’agit de Maggie, une grand-mère, qui, pour gagner rapidement l’argent nécessaire obtenir des soins très chers pour sauver la vie de son petit-fils malade, finit par travailler dans une sorte de sex-shop / boîte de nuit londonnienne, où elle ‘soulage’ de ses mains habiles, les clients qui bientôt se pressent pour profiter de ses services.
Par contre, n’imaginez pas que vous allez voir un film porno, puisqu’à aucun moment on ne verra de scène lascive ou choquante. Maggie, dont le « nom de scène » sera bientôt Irina Palm, Irina, parce que ça fait exotique et Palm, comme la paume (de la main), son instrument, va emprunter de l’argent à son patron, refusant de dévoiler à son fils d’où elle tire une aussi grosse somme. Je ne vous raconterai pas la suite. Le film est fin et intelligent, et Sam Garbarski arrive à traiter le sujet avec beaucoup de délicatesse et d’humour.
Les acteurs sont formidables. Bien que la langue en soit l’anglais et que le film se passe en Angleterre, il s’agit d’un film belge qui a été présenté au festival de Berlin.
J’ai entendu quelqu’un à la radio parler des capacités de sacrifice d’une grand-mère, mais j’ai trouvé que c’était plus fin que ça et que la-dite grand-mère tirait son épingle du jeu.

Je viens d’aller lire en ligne la critique de Télérama, et pour une fois, je suis d’accord avec eux.
Le Monde a détesté.

Publicités

10 réflexions sur “Irina Palm

  1. En effet le Monde a détesté : « La mièvrerie confondante du scénario n’est même pas masquée par l’obscénité des gestes » je me demande si le « critique » a vraiment vu le film, parce que justement, à aucun moment on ne voit de geste obscène, quant à la mièvrerie, sans (aucun) doute le « critique » a-t-il cligné de l’oeil longtemps pour manquer les 2 scênes dans l’épicerie où Maggie affirme sa personnalité face aux voisins. Sa digestion sans doute lourde mais ce n’est pas dû au film.
    Bref ni pochade, ni sordide, encore faut-il regarder le film.

    Et moi, ménagère de soixante ans, à la retraite, qui ait vécu les années 68, je trouve ce film et Marianne Faithfull plutôt gonflés.

  2. Je suis contente que tu sois allée le voir. Ben ce pauvre Thomas Sotinel du Monde aurait mieux fait de rester chez lui, et de s’abstenir d’écrire une critique aussi lamentable.
    Très beau film de qualité, bons interprêtes. Cela change des âneries à gros budget et effets spéciaux.

  3. Ce n’est pas la première fois que je remarque que les critiques du « Monde » est toujours à côté de la plaque ou bien c’est le seul à ne pas aimé tel ou tel film alors que les autres critiques en disent que du bien.

  4. Fi des critiques rarement objectifs, je me fie plutôt à l’avis des spectateurs … et je suis rarement déçue ! J’imagine très bien l’icône des seventies M. Faithfull dans ce rôle, c’est une femme brillante que la vie a gâtée mais pas toujours épargnée !
    Si tout va bien, ce soir ma connexion internet sera rétablie, puisqu’un technicien vient enfin sur place, après d’infructueuses manipulations, la confirmation par France Télécom que ma ligne est bien opérationnelle et que c’est donc ma box qui est HS … j’espère que le technicien en aura une neuve avec lui … sinon c’est encore une dizaine de jours pour en recevoir une de chez Free ! Je crois bien que je vais changer de fournisseur moi ;((

  5. Le sujet m’aurait fait fuir, j’aurais craint justement l’exploitation du sujet de manière stéréotypée, ce qui n’est pas le cas. Mais il faudrait pousser un peu l’analyse et se demander pourquoi on en arrive encore là, au commerce autour du corps et du sexe, l’univers de la prostitution. Sans que cela choque finalement…
    Pourquoi les soins à son petit fils ne sont-ils pris en charge par la société ? Pourquoi dès qu’une femme a un besoin immédiat d’argent, l’idée « sexe / prostitution » semble + naturelle que s’il s’agissait d’un homme. Un homme dans la même situation aurait cambriolé, volé, ou magouillé … etc. Ou bien faire appel à la solidarité familiale ou sociale, à une association.
    En tant que femme, ça me dérange qu’on nous renvoie si souvent au milieu prostitutionnel, même avec humour, tendresse et délicatesse.
    Je préfèrerais que l’on nous vante une femme âgée qui va avec son ordinateur soit
    – réussir un pari de tendresse, et mobiliser les foules pour sauver son petit fils (émouvoir des gens connus et faire changer les lois dans la foulée :o))
    – détourner de l’argent grâce à son ordinateur et vivre des aventures mouvementées qui se termineront bien…

    Je n’ai pas vu le film (donc je m’abstiens de juger a priori), mais si l’analyse en amont (causes) et en aval (comment changer cela) n’est pas présente, alors il manque, à mon sens personnel, quelque chose de fondamental.

  6. Emelire, j’ai fait un résumé très succinct, mais les questions que tu poses sont abordées même si ce n’est que partiellement dans le film, puisqu’elles sont tout de même au coeur du sujet.
    Vas voir le film et tu me diras ce que tu en penses.

  7. Merci de ta réponse mais je ne vais pas pouvoir, parce que je sature sur le malheur … je me soigne par le drôle, la dérision… enfin ça me fait vraiment plaisir que le film aborde un peu cet aspect du sujet car c’est crucial pour les rapports humains. En ce moment, pour me faire rire, je me soigne avec le visionnage d’un truc anglais, tu connais peut être (comme j’ai lu que tu es, étais, prof d’anglais ;o) ça s’appelle Father Ted et c’est (enfin pour moi) désopilant… même si je ne peux pas tout saisir :o)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s