Générique, qu’ils disent…


gélules et autres cachetsBon, voilà, j’ai eu mal aux dents. Mon dentiste me prescrit un antibiotique que je dois prendre trois fois par jour pendant sept jours, 2 gélules le matin, le midi et le soir.
Je vais chez le pharmacien qui me dit qu’il va me donner le générique.
Je suis une bonne citoyenne, donc pas de problème, faisons faire des économies à la Sécu.
Ce que le pharmacien ne me dit pas, c’est que le générique, c’est un cachet à dissoudre dans un verre d’eau, déjà, quand je m’en rends compte, chez moi, ça ne me plaît pas. Mais quand je goûte la décoction, elle a un goût de vomi.
Je me dis :

Impossible de boire ça 3 fois par jour pendant sept jours.

Je retourne à la pharmacie et demande au pharmacien de m’échanger les boîtes non entamées. Refus net et clair :

Ce qui est sorti de chez nous ne peut pas y entrer à nouveau

Je cours chez mon médecin, qui me refait une ordonnance, et l’apporte au pharmacien. Sur sept jours, le médicament générique coûte plus cher (deux euros et quelques) que le médicament d’origine.
Oui, oui, vous avez bien lu ! PLUS CHER.

De qui se moque-t-on ?
Mon ex-pharmacien a perdu une cliente. Mais ce que je voudrais comprendre, c’est pourquoi on nous rebat les oreilles avec les médicaments génériques ? Moi, j’avais naïvement compris que c’était la même chose que les autres médicaments, mais qu’ils coûtaient moins cher.
Ca a coûté le prix du générique à la Sécu. Comme je suis une bonne citoyenne, je n’ai pas demandé de remboursement sur la deuxième, après tout, c’était pour le confort de mes papilles gustatives. Mais tout de même, ça valait bien un petit coup de gueule, non ?

Publicités

12 réflexions sur “Générique, qu’ils disent…

  1. Pingback: News In Medicine » Medicine April 29, 2007 8:26 pm

  2. Un produit générique plus cher que le produit de marque. C’est ça la France.

    Au supermarché, tu prends deux petites boîtes de haricots verts, par exemple. Et puis tu te dis, tiens, je devrais prende plutôt la boîte de la taille au-dessus, ce sera plus économique.

    Mais non ! Tu te trompes ! Tu regardes le prix au kilo, et tu te rends compte que la petite boîte coûte moins cher que la grosse. Faut le faire. Caveat emptor.

  3. Quoi? Deux fois Quoi, même?
    Je tombe de haut là:
    1- comment ça se fait que le générique est plus cher? Moi aussi, j’accepte systématiquement, je ne me pose même jamais la question tellement je suis sûre que le générique cest « le même en moins cher ». Du coup, j’ai l’impression de faire une bonne action. Je découvre que non, je me fais peut-être juste arnaquer. Youpi :/
    2- Comment ça, ils ne reprennent pas les boîtes non entamées chez ton ex-pharmacien? Ce n’est quand même pas comme si tu l’avais acheté des mois avant, ton médicament. Déjà que je trouve gonflé de ne pas t’avoir prévenue du mode d’absorption différent, mais refuser net de reprendre les boîtes, pour moi, c’est perdre ce côté « honnête », « au service des gens », qui caractérise les pharmaciens, c’est tourner au commerçant de base. Double Youpi. :/
    Tu as bien fait de changer de pharmacien et moi je vais ouvrir l’oeil maintenant.

  4. C’est vraiment le comble, c’est tout de même le rôle du pharmacien d’informer sur ce qu’il donne. J’ai eu plusieurs médicaments à prendre lors d’une grippe, il m’a donné les génériques sans noter le nom du médicament prescrit par mon médecin sur les boîtes … j’ai dû le demander, sinon je ne savais même pas quoi prendre ! Je rentre de Londres demain, il a fait si beau que j’ai essayé les chaises longues de presque tous les parcs … et les pelouses aussi !! A bientôt …

  5. Moi aussi je tombe de haut avec cette question du prix !
    Je saisis ton sujet Claude pour attirer l’attention des personnes allergiques (alimentaires notamment) quant aux génériques. Surtout demander à vérifier la composition du générique. Car si le principe actif est le même, l’arome, le colorant, l’additif, l’huile ou l’agent d’enrobage sont différents. Donc si vous avez l’habitude de tel médicament, ou que votre médecin vous prescrive un produit en tenant compte de votre allergie, vérifiez que la composition du générique proposé par le pharmacien ne comporte aucun des allergènes de votre liste.
    eh oui … quand même le pharmacien n’a pas été très compréhensif avec toi je trouve, c’est un peu limite « vendeur » leur réaction parfois …

  6. @Emelire.
    Oui, maintenant, je fais attention. Depuis, je me suis souvenue que l’une de mes amies, qui avait acheté un médicament générique à l’étranger, parce qu’elle avait oublié sa boîte à Paris, a eu des effets secondaires très désagréables.
    @maminabelle
    Alors là, ne pas mettre le nom du médicament original ! Bientôt, il faudra avoir fait médecine pour se permettre d’être malade !
    @Ken
    Tu m’ouvres des perspectives ! Je regarde toujours le prix au litre pour la lessive, mais je ne crois pas l’avoir jamais fait pour des boîtes de conserve !
    @Papillon, eh oui, tous les pharmaciens ne sont pas « au service des gens » 😦

  7. Comme dit Ed, certains pharmaciens sont devenus de vrais commerçants. Et sans être pessimiste je pense que ça va devenir de plus en plus grave. Eh oui, la liste des médicaments non remboursés va s’élargir et avant d’acheter un médicament il va falloir aller dans dix pharmacies pour voir où les médicaments non rembourser se vendent à un prix correcte. La dernière fois j’avais un mal de gorge incroyable et étant dans un centre commercial à PAris je cours à la pharmacie est là le coup de bambou 20 pastilles qui se battent en duel pour 7.5€ alors qu’il y a encore quelques années c’était de 4 à 5€ !!!

  8. Bonjour,
    Je suis pharmacien et desespéré de voir encore ce genre de remarque. Faites confiance aux medicaments generiques, ils ne peuvent pas être plus mauvais ou meilleur qu’un princeps. Si on raisonnait comme ça on serait toujours à la TV noir et blanc, c’etait mieux avant… Un medicament generique est très souvent à l’identique du princeps. Lorsque le laboratoire change un excipient c’est surtout pour améliorer le produit et non pour faire des économies. De plus en changeant l’excipient, la biodisponibilité peu changer et donc peut empêcher le produit d’être enregistré au répertoire des génériques. Le répertoire des générique qu’est ce que c’est? En plus de passer les mêmes « tests » que le princeps pour avoir une AMM, le médicament générique passe d’autres tests pour verifier sont action (pharmacodynamie) et sa libération (pharmacocinétique). Si ces valeurs ne sont pas identiques au princeps, le médicament générique ne peut pas être inscrit au répertoire des génériques donc ne peut pas etre substitué. Par exemple le Mopral, il contient comme excipient du lactose (qui est très allergisant et provoque des troubles du transit), ce lactose a été remplace dans tous les génériques par du saccharose (c’est a dire du sucre) qui n’est pas allergisant (et comme c’est en très faible quantite pas de soucis pour les diabétiques). Donc le générique du Mopral, l’omeprazole, est technologiquement plus évolué que le princeps (et moins cher…). De plus il faut savoir qu’un pharmacien étudie pendant 6 ans les molécules et leur mécanisme d’action, nous ne raisonnons pas en nom de marque mais en nom de molécule et nous ne voyons pas pourquoi une même molecule ne marcherait pas chez l’un et pas chez l’autre (à part la psychologie) et il faut savoir que pour tout le monde des médicaments marchent plus ou moins bien. Pour en revenir au prix des génériques : non ils ne peuvent pas être plus cher, ce n’est pas possible. La seule chose c’est qu’une loi est sortie il y a deja 4 ans qui s’appelle le TFR (tarif forfaitaire de responsabilité) en fait si le taux de penetration du générique n’est pas assez convaincant pour la secu, celle-ci décide de rembourser que le prix du générique. Or dans la plupart des cas le princeps s’aligne sur le générique (sinon l’assure paye de sa poche comme pour Corvasal ou Pevaryl). Ce qui est vicieux c’est que souvent la mise du TFR est enchaînée par une baisse de prix de remboursement et comme le pharmacien a acheté ses boites par 50 et son princeps par 2-3, le temps de vendre ses 50 boites le prix sera plus elevé que sur le princeps.
    Par exemple pour le Lexomil quand il est passe au TFR a 3.03€, le prix a baisse a 2.66€ alors que le générique etait a 3.03€. Par contre ce qu’il faut savoir c’est que même si le prix sur la boite est de 3.03€ la secu ne rembourse que 2.66€ a partir de 2 mois après la baisse de prix.

    Et pour anneCap et ses pastilles il y a 2 solutions soit le pharmacien s’est bien rincé, soit vous avez demandé une marque précise qu’il a commandé au grossiste et l le prix est largement superieur (1 intermediaire de plus). Moi je vends actuellement des pastilles pour 5€.

    En revenant aux génériques, il faut savoir que la sécu piste les pharmaciens et nous donne un objectif de substitution. Il faut savoir que l’on travaille autant pour vous que la sécu et nous car si l’objectif n’est pas atteint, la loi de tiers payant contre générique passe et là si vous prenez pas le generique vous devez avancer les frais.

    En esperant avoir éclairci certaines choses. Moi je me soigne que avec la molécule et non pas avec un nom fantaisiste qui ne veut rien dire et dont la différence de prix n’est pas la qualité mais la publicité que vous payez (35% du bidget d’un labo)

    • votre exemple sur le Lexomil est loin d’être convainquant.

      En effet le générique a coûté pendant bien plus de 2 mois plus cher que la marque.
      Et maintenant le lexomil et ses génériques sont au même prix, mais!!!!
      le générique n’est pas sous la même forme; beaucoup moins pratique que le batonnet qui se coupe en quatre. Donc, comme il se coupe mal on en perd une partie, donc il faut en racheter, donc il coûte plus cher que la marque!!
      De plus le pharmacien (vous défendez votre métier sans doute mais les client en ont marre de payer de tous les coté pour rien…marges de pharmaciens et honoraires libres des médécins!!), le pharmacien donc vous propose le générique comme cela pour l’autre médicament que vous avez sur votre ordonnance il peut vous vendre la marque (car il paraît que la sécu impose un générique par ordonnance pour pratiquer le tiers payant), et là celle-ci est beaucoup plus chère… donc qui gagne de tous les cotés…les labo et le pharmacien ;;;;

  9. @Ulna : Vous dites: « Faites confiance aux médicaments génériques, ils ne peuvent pas être plus mauvais ou meilleur qu’un princeps ».
    Eh bien si on doit dissoudre l’un dans de l’eau et avaler l’eau, alors que l’autre est dans une gélule, bien sûr que si !
    Par ailleurs, je ne dis pas que les médicaments génériques en général sont plus chers que les autres, je dis que cette fois-là, le pharmacien m’a fait payer le médicament générique plus cher que le médicament d’origine.
    Je n’ai pas été avertie que le médicament en question ne se présentait pas de la même façon et on pourrait discuter sur d’autres molécules qui ont des effets secondaires que n’ont pas d’autres médicaments.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s