Transitions


En définitive, je déteste les transitions. J’adore partir en voyage, ou plutôt, je devrais dire que j’adore être en voyage, parce que partir, et tout ce qui y est associé, je déteste ça.

Faire ma valise est une épreuve, et j’attends vraiment le dernier moment, ce qui fait que c’est encore plus pénible que ça ne devrait l’être. Ce que je mets en premier, c’est le chargeur de piles de mon appareil photo, et che chargeur de mon téléphone portable. Mais il m’arrive régulièrement d’oublier brosse à dents et à cheveux, parce que ce sont souvent les deux seules choses dont je me sers. Ce n’est pas trop grave, puisque ça se rachète facilement.

Avec l’âge, je suis de plus en plus maniaque 😉 J’emporte mon petit oreiller japonais qui m’aide à dormir dans des lits de passage, et si je vais ailleurs qu’en Grande-Bretagne, j’emporte une petite bouilloire et du thé.
Et puis avant de partir, si on veut retrouver son appartement dans un état raisonnable, il faut faire un petit peu d’ordre et de ménage –encore des choses que je déteste faire.
Mais vous vous en êtes peut-être rendu compte, je suis TRÉS paresseuse.

C’est aussi le moment que je choisis pour régler mes factures. Pas question de rentrer, et de les retrouver sur mon bureau !
Bref, partir, c’est courir beaucoup…

Je déteste aussi toute la partie entre chez moi et l’hôtel où j’atterris. Traîner sa valise dans le métro, même si les roulettes améliorent beaucoup les choses, ce n’est pas ma tasse de thé.
Mais une fois arrivée, tout cela est oublié et je me donne complètement au moment présent.
Le retour, bien que représentant moins de travail –après tout, il suffit de remettre dans la valise tout ce qui traîne dans la chambre — est lui aussi une transition, mais je pousse tout de même un ouf de soulagement une fois rentrée.

En ce moment, je suis à Norwich, en Grande-Bretagne, et c’est pour cela que je ne rends visite à aucun de mes blogs préférés. J’avais une ou deux notes prêtes, mais pas de connexion régulière. Donc j’arrive à poster un petit peu, mais mes journées sont trop remplies pour que j’aie le temps de lire.

Publicités

7 réflexions sur “Transitions

  1. Moi la seule chose qui me gêne dans les voyages … c’est le retour !!
    Je veille surtout à me pas oublier mes médicaments, mes chargeurs pour le mobile, le PC, les appareils photo et un adaptateur … Comme toi j’aime bien avoir le nécessaire pour le thé dans la chambre, ce que je trouve à 95% dans les hôtels à l’étranger …
    Bon séjour en Grande-Bretagne et à bientôt Claude.

  2. J’ai fait le déplacement toute ma vie, et c’est toujours moi qui faisait ma valise. Comme celà, je ne pouvais pas rouspéter s’il y manquait quelque chose. Comme je partais à chaque fois dans la nuit du dimanche à lundi vers 3 heures, je la faisais le soir. Je ris quand tu me dis que tu n’oubliais jamais ton chargeur.Moi, je ne faisais que des diopos à l’époque. Et j’en ai un paquet.
    Bon après midi et soirée !

  3. C’est vrai que c’est très stressant de préparer un voyage. Moi j’ai toujours peur qu’il arrive quelque chose de terrible au dernier moment (genre mon passeport qui brûle ou me tromper de gare et ne plus avoir de temps, etc…). Du coup, j’entre en « crispation anxieuse » une semaine avant le départ, je soulage un peu la pression en faisant ma valise 5-6 jours avant (d’où aucun oubli) et je ne respire librement qu’une fois installée dans le train ou à l’atterrissage si je voyage en avion (parce que j’ai une frousse bleue qu’il s’écrase).
    Bon séjour et à très vite Claude!

  4. Partir en voyage est une chose agréable quelque soit le voyage, revenir chez soi est tout aussi agréable, ce sont les avants voyages et les après voyages qui le sont moins : les préparatifs, ne rien oublier, tout faire beau et propre pour le retour, et au retour, tout laver, tout ranger. Bref le bénéfice s’envole, il ne reste plus que les souvenirs.
    Bon voyage et profitez-en bien et beaucoup

  5. Original, une collection de brosses à cheveux ! Tu en as de tous les pays ? Je rapporte plutôt un livre pour enfants (référéence à une de tes notes précédentes).
    Quant à l’angoisse du départ, c’est de l’enthousiasme jusqu’à la dernière nuit, où j’arrive difficilement à dormir, et tout va mieux dès que je suis dans le train, le bus, ou la voiture qui m’emmène. Là il peut arriver n’importe quoi, j’assume toujours.
    Si tu vas au bord de la mer, va à Southwold, et aie une pensée pour moi, j’y ai des amis très chers.
    Bon séjour dans la sérénité chaleureuse de là-haut.

  6. Pingback: Par ici, ou par là ? « Vieux, c’est mieux!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s