Quand je serai grande…


Et voilà, cette coquine de Cath de PlanetArgonautes m’a épinglée ! Et comme je ne sais pas lui refuser grand-chose, vous allez y avoir droit.

Comme le dit Cath

Le but du jeu, finalement assez rigolo, c’est de dire ce qu’on aurait rêvé de devenir plus tard « quand on sera grand(e) » ….

Je choisis mes victimes en tête de peur que vous n’alliez pas jusqu’au bout.
Trois de mes victimes habituelles, Paprikas, Asiemutée, et Bigou, et on va voir si les hommes acceptent de s’y coller : la balle est dans votre camp JCFrogBlog et CManu


J’adore les dessins de STRIP ET TRIPETTE, hélas, mon blog n’est pas tout à fait assez large pour mettre leurs images grandeur nature, alors n’oubliez pas de cliquer dessus pour les voir ‘en vrai’.

Claude

Alors, assez tergiversé, je m’y mets
Quand j’étais toute petite, je voulais être ma maman, comme toutes les petites filles, probablement. Mais en fin de compte, j’ai assez vite changé d’avis.
Vers sept ans, je voulais être bibliothécaire, parce qu’à l’époque, j’étais une lectrice insatiable, et que la bibliothécaire de la mairie du Xème où j’habitais, avait compris que j’étais un peu bizarre et me laissais emporter le double de livres de ce qui était permis, deux fois par semaine, et me laissait accéder à la bibliothéque des adultes. Quand elle ne me conseillait pas, je prenais l’un des auteurs qu’elle m’avait recommandé et lisait TOUT ce que la bibliothèque possédait…
Je pensais à l’époque qu’être bibliothécaire, ça signifiait lire toute la journée autant de livres qu’on voulait.

Vers 10 ans, ma vocation, c’était de devenir Jo March, l’héroïne des Quatre Filles du Dr March. Je sais, ce n’est pas un métier, mais c’était un but dans la vie 😉 et c’était tout de même beaucoup plus sympa que d’être la petite fille solitaire que j’étais à l’époque.

Vers douze ans, j’ai eu très fugitivement une période mystique, parce que je voyais mes copines faire leur communion, et que chez les juifs, pour les filles, ce n’était pas si courant. Je me suis vite rendu compte que ce qui m’intéressait c’était la fête et les cadeaux, et que la religion, ça ne m’intéressait pas du tout.
Et puis, dans la foulée, je me suis vue ballerine, mais les pieds plats et la poitrine qui poussait trop ont eu raison de ces deux rêves

A l’adolescence, je ne savais pas ce que je voudrais faire, mais j’étais sûre de deux choses capitales : pas question de devenir prof ! Elles (j’étais dans un lycée de filles) étaient incroyablement ringardes…, et surtout pas question de me marier et d’avoir des enfants, encore plus ringard que mes profs.
Mon rêve, finalement, c’était de devenir Simone de Beauvoir. Rien que ça.
Comme je n’ai pas renconté Sartre, ce rêve s’est arrêté là, mais par contre, j’ai totalement trahi mon voeu de célibat et me suis mariée et ai eu une fille.
J’ai aussi trahi le serment de ne pas devenir prof, puisque j’ai passé pratiquement 35 ans de mon existence à enseigner l’anglais et, qui plus est, à adorer ça.

Vers vingt ans, après avoir enfin réussi à décrocher mon bac, râté une première fois parce qu’à l’époque, tant bien que mal, il fallait tout de même faire des maths et de la physique et que j’étais plus que nulle dans ces matières, je voulais devenir interprète dans une organisation internationale.
Ce que je ne savais pas, c’est que pour ça, il fallait avoir un cerveau rapide comme l’éclair et que ce n’était pas mon cas.
Encore un rêve qui s’écroulait !

Et maintenant ? Quand je serai grande, je veux être comme Millie Garfield, une blogueuse de 81 ans qui s’est mise à bloguer à l’âge de 78 ans.

bathroom mirror
Publicités

13 réflexions sur “Quand je serai grande…

  1. Quand j’étais petit, je voulais faire le même métier que mon père. Compagnon -Limousinant. A 17 ans, je suis parti,avec un des anciens compagnons de mon père, jusqu’au service militaire. Je l’ai fait,même si par la suite,après le service,je suis devenu compagnon-fumiste. Petit,je n’avais pas une imagination débordante.

  2. Bonjour,
    C’est par l’intermédiaire du blog de Cath que je me retrouve chez vous… et comme le hasard fait souvent bien les choses j’ai voulu lire votre « Qui je suis »… là je découvre que vous avez tenu un blog sur la radiothérapie… je lis, enfin un peu… car c’est ce qui m’attend dans quelques temps… pas eu le courage d’aller plus loin. J’ai ouvert un blog à la suite de l’annonce de mon cancer et au jour le jour j’y note mes impressions… Je reviendrai et même si je me laisse aucun commentaire, je lirai jusqu’au bout. Je veux savoir à quoi m’attendre même sij ‘ai la trouille visée au ventre (mais ça, elle est là depuis bientôt 6 mois).
    A bientôt peut être.

  3. A coquine, coquine et demie !!! j’ai encore des cours à prendre auprès de toi Claude, en matière de coquineries 🙂

    Dans ton histoire, il y a quand même quelque chose qui me travaille : tu voulais être « maman » ou « ta maman » ? Car dans le second cas, how-do-you-do pour arriver à une telle contorsion ??

    Quoique je n’ai rien à dire… mes parents ont adopté un horrible petit fox terrier, prénomé Copain, quand j’avais 6 ans et je les ai sciés le jour où je leur ai chanté, sur l’air de Polnareff « moi, je veux faire l’amour avec co-o-opain…  »

    Alors, les contorsions …. !

    Simone de Beauvoir, pas mal. Si jamais nous devons nous rencontrer, je te présenterai à une langouste mâle, ce sera ton Jean-Paul 🙂

    Bisous Claude, tu me fais bien rire !!!

  4. Désolée de te décevoir Claude , petite fille je ne rêvais pas …donc je n’ ai rien à dire ….
    Par contre, j’ avais reçu vers l’ âge de 10 ans  » les quatre filles du docteur March  » et, j’ en ai usé les pages ….il m’ est très précieux et, je le possède encore . Donc, peut-être que ce livre , le seul de cette période m’ a permis de m’ évader du quotidien .
    Bonne soirée et, merci d’ avoir pensé à moi .

  5. @la JD: il n’est jamais trop tard pour rêver 🙂

    @ patriarch et bigou, petit, on a souvent beaucoup d’imagination, mais on l’oublie vite, la vie se charge souvent d’écrabouiller les rêves.

    @bigou, moi aussi, j’ai encore les quatre filles du Dr March et l’ai d’ailleurs relu il n’y a pas longtemps. 🙂 C’est un livre qui m’a beaucoup fait rêver

    @ Cath, je voulais être comme ma maman, bien sûr!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s