La Vie des Autres


J’ai beaucoup aimé ce film qui a été primé à plusieurs reprises –entre autres, il a eu l’Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Lorsque je vais au cinéma et aime un film, j’aime bien rester assise jusqu’au bout du générique et me remettre doucement dans la vraie vie en écoutant la musique de fin.
Impossible de le faire hier, parce que ma voisine de cinéma avait besoin de parler à quelqu’un.

Je vois que vous êtes comme moi, très perplexe

me dit-elle.
Je n’étais pas perplexe du tout. Je reprenais tout simplement pied dans le réél. Mais cette dame a tenu à me dire qu’une telle histoire n’aurait jamais pu se produire chez nous, parce que, je la cite,

nous n’étions pas aussi lourds

Red and white Je me suis permis de lui dire que les écoutes téléphoniques, ça existait chez nous aussi et qu’il y avait eu un temps où tout le monde n’était pas dans la Résistance, et que nul ne sait comment nous réagirions sous cinquante ans de dictature, mais elle ne m’écoutait plus 😉
Ce film a été décrit comme une chronique de la vie au temps de la RDA et du soupçon
J’ai trouvé le début du film un peu lent et me suis demandée si je n’allais pas m’ennuyer. Mais le tableau qu’il brosse de ces années noires est finalement indispensable pour comprendre la suite. On marche dans les pas de Wiesler, ce fonctionnaire qui montre une cruauté et une efficacité incroyable envers ceux qu’il poursuit.
C’est ensuite, lorsque les « héros » du film apparaissent, un écrivain dont les convictions ne sont pas toujours claires et sa maîtresse, une actrice prête à beaucoup de choses pour réussir, que je suis totalement entrée dans le suspense. Le scénario est très habile et convaincant, et les personnages ne sont pas, comme on pourrait le craindre, stéréotypés.
Chacun d’entre eux montre des failles et se révèle sous des jours divers.
J’ai appris des choses : je ne savais pas, par exemple qu’on pouvait désormais consulter les archives de la STASI.

Pour moi, ce film, c’est un film humaniste et qui donne foi dans l’homme. Même un fonctionnaire zélé de la STASI, l’une des polices secrètes les plus cruelles et inhumaines, peut retrouver son âme.
J’ai aimé la fin, que je ne veux pas vous révéler ici. Mais je vous recommande d’aller voir ce film.

Et une fois n’est pas coutume, comme je ne comprends pas l’allemand, je ne vous ennuierai pas avec mes doléances sur la traduction du titre 🙂

Publicités

3 réflexions sur “La Vie des Autres

  1. Dommage, j’aime pas les salles de ciné. A quand les « drive-in » ici ? En N-Calédonie j’y allais et ensuite, il faisait bal dans la salle à côté. Bonne soirée !

  2. C’est vrai que c’est intéressant d’avoir le point de vue d’autres personnes qui ont vu le même film, surtout ceux qui ont un regard très différent du notre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s