Ving-deux ans déjà…


<Some of my squircled clocks Quand j’étais petite, les heures me semblaient des jours, les jours des semaines et les semaines des mois. Et voilà que maintenant, c’est tout le contraire. Ma fille a 22 aujourd’hui et je me rappelle, comme si c’était hier, ma dernière visite à la maternité de Port-Royal où j’allais accoucher. J’avais pris un taxi qui remontait le boulevard Saint-Michel, il faisait beau et les vitres de la voitures étaient baissées. Nous tombons sur des étudiants qui fêtaient Mardi-Gras à coup d’oeufs et de farine. Je remonte prudemment ma vitre et le chauffeur me dit:

Pensez-vous, ça ne risque rien !

A peine a-t-il fini qu’il reçoit une poignée de farine en pleine figure. Bêtement, j’en ris encore.
A Port-Royal, la sage-femme m’annonce

Oui, oui, je sais que vous êtes à terme ! Mais il n’y aura rien avant une semaine.

Paroles prophétiques ! Le lendemain, c’était la pleine lune et en même temps qu’une pléthore d’autres mamans, j’accouchais.
J’ai commencé à avoir des contractions le matin, alors que Roland, mon mari, était parti travailler. Puis ça s’est arrêté.
Lorsqu’il est rentré, il s’est mis à remplir la déclaration d’impôts et n’avait pas tout à fait fini lorsque la finale du Tournoi des Cinq Nations a commencé. Comment et pourquoi était-on passé à six nations? je n’en avais aucune idée, jusqu’à ce que j’écrive cette note.

Là, les douleurs étaient revenues et ont commencé à se préciser.
J’ai dit à mon mari qu’il faudrait songer à aller à l’hopital, mais j’ai eu le bon goût d’attendre la fin du match. Je n’ai aucune idée de qui avait gagné et le rugby, ce jeu noble, comme il disait, 😉 n’était pas du tout ma tasse de thé, et ça n’a pas changé.
Après, il a fini la déclaration d’impôts, dont la date-limite, pour des raisons qui nous échappent, recule tous les ans (il paraît que cette année ce sera en mai), et me l’a fait signer. Et nous sommes partis à Port-Royal.
Il y a vingt-deux ans, j’avais presque quarante ans, trente-neuf ans et demi pour être précise, et ce petit bébé que nous attendions depuis bien plus de neuf mois allait changer notre vie.

Bon anniversaire, Julie.

Publicités

4 réflexions sur “Ving-deux ans déjà…

  1. Bon anniversaire ..Julie!
    Les 6 nations ? Depuis quelques années, les italiens frappaient à la porte, les anglais faisaient barrage et un jour,ils ont du accepté. Notre dernier, c’est 38 ans ! Et ça a passé comme un TGV !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s