Comme ses pieds


Elle est dure, la vie du touriste ! Les expressions dans lesquelles apparaissent les pieds sont légion. On est bête comme ses pieds, on a –ou on n’a pas– le pied marin, on se prend les pied dans le tapis si on fait une gaffe, suite à quoi on peut repartir du bon pied et remplacer quelqu’un au pied levé, pour cela, bien sûr, il faut avoir les deux pieds sur terre, voire avoir bon pied bon oeil, et aujourd’hui , quand on adore quelque chose, c’est le pied ! Ce qui n’empêche pas qu’à la fin, on parte les pieds devant. 😉

Sur la photo, ce ne sont pas mes pieds mais ceux d’une touriste fatiguée, mais comme je la comprends ! Pendant des années, j’ai eu mal aux pieds. Ca a commencé quand j’étais enfant et qu’un médecin a déclaré à ma mère que j’avais les pieds plats et qu’il fallait que je porte des semelles et des chaussures montantes. Sept ans d’horreur, jusqu’à ce qu’à l’adolescence, je me rebelle et refuse de porter ces horreurs qui me provoquaient des ampoules.
Pourtant, ça ne s’est pas arrangé, parce qu’à l’époque, la mode était aux talons aiguille et aux bout pointus, et moi, j’avais les pieds larges et un mauvais appui, que sept ans de semelles inadéquates n’avaient pas arrangé.
De médecin en podologue, de podologue en rhumatologue, on m’a ensuite recommandé de maigrir, –là, le médecin ne prend pas de risque, comme on sait que vous n’y parviendrez pas, ce sera toujours et encore de votre faute si vous avez mal aux pieds, et de toutes façons, maigrir ne peut pas vous faire de mal.
Ma solution, c’est un podologue qui l’a trouvée. Il m’a fabriqué des semelles adaptées, et j’ai abandonné à jamais les escarpins et les chaussures élégantes. Je ne porte plus que des tennis, où que j’aille. Cela ne me pèse pas, car pour moi, le pantalon, c’est le pied ! 😉
Et depuis que j’ai découvert que les chaussettes en synthétique m’échauffaient les pieds et que je ne porte plus que du coton ou de la laine, je peux marcher bien plus longtemps et confortablement que lorsque j’étais jeune.
Par contre, pas de sandales pour moi, et pas question d’être pieds nus dans mes chaussures, sinon, bonjour les ampoules.

Bref, s’il était encore là, je me ferais un plaisir de mettre mon pied au derrière de notre médecin de famille et de lui montrer qu’après avoir fait des pieds et des mains, je n’ai pas encore un pied dans la tombe et suis capable de faire de grandes promenades… à pied.

Publicités

6 réflexions sur “Comme ses pieds

  1. Tu pourras aller à son cabinet de plain pied lui dire que tu en as plein les pieds et lui faire un pied de nez … aujourd’hui c’est pas le pied, il pleut !! Bon dimanche Claude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s