Question de vocabulaire


Ils sortent ensembleQuand j’étais jeune, si je sortais avec un garçon, cela voulait dire que nous allions au cinéma, ou prendre un café, ou nous promener, et que nous nous embrassions. Ca s’appelait aussi flirter.
Avec mes copines, nous nous racontions nos flirts et ça donnait parfois des choses assez amusantes.
Un matin, ma meilleure amie du moment, se brossait les dents avec une énergie déconcertante. Elle était sortie la veille avec un garçon rencontré à la plage, alors que moi, j’étais restée à l’hôtel –nous étions en vacances en Italie avec ses parents qui nous suivaient à la trace, de peur que nous ne fassions des bêtises –.
Elle me dit

J’ai peur d’être enceinte! Je suis sortie avec M. hier soir et il m’a embrassée !

Même moi, qui était assez gourde pour mon âge, je savais que ce n’était pas comme cela qu’on « tombait » enceinte et que la brosse à dents ne pouvait tenir lieu de contraceptif 😉

Bref, tout cela pour dire qu’à l’époque, quand on sortait avec quelqu’un, cela signifiait qu’on sortait et pas qu’on rentrait, comme aujourd’hui !

Ceci dit, les femmes de ma génération ont eu bien de la chance de commencer leur vie sexuelle à l’époque de la pilule, longtemps avant l’époque du SIDA !

Publicités

3 réflexions sur “Question de vocabulaire

  1. Nous avons vécu les mêmes choses sur ce plan là ….dans des milieux différents car, les vacances nous ne connaissions pas .
    La contraception ( la pilule ) pour beaucoup de femmes aura été l’ invention du siècle ! quelle liberté d’ avoir enfin la maîtrise de son corps .
    Bonne soirée et merci de tes passages réguliers .

  2. Quelle jeunesse ! j’étais adolescente en 1968, 14 ans, il se passait des choses extraordinaires au lycée, bien qu’étant dans une petite ville de province, on a tout à coup été libérés : le foyer était devenu le lieu d’une interminable boom, musique, flirt, cigarette, débats de temps en temps, les profs des copains … les parents des cons !!
    Nous discutions beaucoup, sans tabous, notamment à propos de la sexualité devenue soudain très libre … il n’y avait pas le sida. J’ai vu pas mal de filles tomber enceintes, se faire avorter dans des cliniques spécialisées ! Mais dans l’ensemble, nous fleurtions beaucoup, sans plus …
    Un peu plus tard, la pillule et l’avortement, ont définitivement changé la vie des jeunes filles, des femmes, des couples, et puis cette peur de « tomber » enceinte ! On peut dire qu’aujourd’hui c’est un choix délibéré!

  3. Moi j’étais une adolescente en 1985, 14 ans, la période des flirts, des confidences entre filles, et bien sur nos conversations préféres c’était sur les garçons, la mode. Une sacrée période.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s