Délation ou témoignage ?


Information L’émission Arrêt sur image du dimanche 21 janvier était en partie consacrée aux dispositif Alerte Enlèvement d’enfant. Parmi les invités, Me Thierry Lévy, très critique par rapport à ce dispositif dont j’ai déjà parlé, qui d’après lui encourage et favorise la délation.
Un sujet qui me tient à coeur, parce que je trouve qu’on a souvent tendance à confondre délation et témoignage.
Je pense que les français, plus de 60 ans après la fin de la deuxième guerre mondiale ont des difficultés avec ce concept.
Dixit Wikipedia, la délation,

est la dénonciation faite dans le but d’en retirer un avantage personnel (ou inspirée par un motif méprisable, selon la définition du Robert). Un délateur est une personne pratiquant la délation

Lorsque j’étais professeur, les élèves comme les professeurs étaient très mal à l’aise par rapport à ça. Des élèves victimes ou témoins de faits graves, refusaient d’en parler parce que, disaient-ils,

Je ne suis pas une balance

[Modifié après le message de Patriarch] Bien sûr, il ne s’agissait pas là de les dénoncer à la police, mais un enfant racketté ou menacé devrait toujours savoir qu’il peut s’adresser à un adulte, pour l’aider à résoudre ses problèmes. Mais c’est probablement un autre sujet.[Fin de modif]

Les anglo-saxons, ou plutôt les britanniques, ne sont pas, comme le disait, me semble-t-il, Me Lévy, (je dis me semble-t-il parce que j’ai essayé de regarder ce passage à nouveau sur le site de l’émission, mais ne parviens pas à le faire sur mon MacIntosh) un peuple de délateurs, mais plutôt dans l’ensemble, de meilleurs citoyens que nous. C’est vrai que l’émission de télévision Crime Watch demande des informations au public. Je ne sais crois pas qu’il faille aller jusque là, et suis sûre que je n’aimerais pas voir apparaître dans notre pays, une association comme The Crime Stoppers, qui se baptise charity (institution caritative), et qui offre de l’argent en échange de renseignements anonymes.
Mais tout de même, si j’assiste à un meurtre, ou à un enlèvement, si je vois quelqu’un voler un sac à l’arrachée, dois-je garder tout cela pour moi, pour ne pas courir le risque d’être un délateur ?
Il me semble que non.
Ne devrions-vous pas faire la différence entre témoignage et délation ?
En ne la faisant pas, nous invitons et encourageons, le racket dans les cours de récréation, et en prônant le chacun chez soi – je ne m’occupe pas de ce que font mes voisins, on laisse les gens battre leur femme ou leurs enfants sans intervenir.

Je me souviens d’une scène vue de ma fenêtre. Un homme battait une femme qui hurlait, et les gens changeaient de trottoir. De mon quatrième étage, j’ai crié que j’allais appeler la police et l’homme s’est enfui. S’il avait continué, je l’aurais appelée, la police ! Aurais-je pour cela été une infâme délatrice ? Je ne le crois pas, j’aurais fait le minimum pour aider quelqu’un en danger.

Publicités

10 réflexions sur “Délation ou témoignage ?

  1. Pour un enlèvement d’enfant,c’est un témoignage à mon avis, mais qu’un prof ou instit signale au maire de sa commune et aussi aux flics, un élève difficile ou à problèmes, là c’est de la délation. C’est de la répression partout et plus de l’accompagnement, pour les aider à s’en sortir.

  2. Je n’avais pas du tout l’idée, lorsque j’ai parlé de témoignage d’enfant d’en parler à la police, mais plutôt que lorsqu’on se fait racketter, ce qui est malheureusement très courant, on doit en parler à un adulte. Je n’aurais pas dû mélanger les genres, parce qu’en fait, dans ce cas, il ne s’agit pas de témoignage à la police du tout. Je vais modifier

  3. C’est en effet un sujet très ouvert au débat … il y a tellement de cas particuliers. Je pense qu’à la base c’est l’intention qui compte ; chercher à protéger quelqu’un ne doit pas être fait dans l’intention de nuire, ce doit être avant tout un acte de civisme.

  4. Bravo Claude, c’est une bonne chose d’en parler, c’est vrai que certaines personnes ne savent pas la différence entre délation et témoignage. Et malheureusement beaucoup ne veulent même pas la connaître parce qu’ils fonctionnent de la même façon « chacun pour soi ». Je vois un crime que ca soit racket, dispute, maltraitance, je change de trottoir et je baisse les yeux.

  5. il faut réagir chacun fois que l’on voit un acte violent envers quelqu’un… et le dénoncer s’il le faut, pour éviter qu’il se répète… pour moi ce n’est pas de la délation…
    mais, souvent, la violence est si forte que les gens en ont peur et n’osent l’affronter…

  6. Petite question au sujet des alertes enlèvements :
    ne trouvez-vous pas qu’à la radio (c’est là que perso. je les ai entendues) l’annonce en question ressemble davantage au lancement d’un film de suspens qu’à une annonce officielle ?
    La première fois que mon ami et moi avons entendu l’alerte, on a d’abord cru que c’était une pub pour le dernier bouquin d’Higgins Clark ! :-/

  7. La limite entre délation et témoignage est variable suivant les individus, elle dépend de l’éducation, de la culture (la culture latine, avec son goût du secret et de l’honneur prononcé, (cf. l’omerta), banie toute information fournie sur son milieu ou son entourage aux autorités), sans même remonter au origine de la culture judéo-chrétienne et au rôle pivot de Judas.. De plus comme tu le soulignes dans ton billet, le traumastisme de la collaboration est toujours fortement présent même 2 générations après.

    Le fond du problème est tout autre pour moi, nous avons ici un dispositif efficace, il faut savoir briser nos tabous socioculturels pour sauver des vies. Comme je l’ai exprimé dans mon blog.

    @ Papillooon et Claude : Quant à la « pub » (sujet que je pratique au quotidien pour mon boulot…), c’est un vaste sujet et il existe quasiment autant d’avis que de personnes. On pourrais juste résumer qu’elle vous a marqué, vous vous en souvenez, c’est 80% des objectifs remplis, reste à vous plaire dans les 20% restant.

  8. Ouille! Je vois que j’ai tapé là où ça fait mal 😉 avec mon commentaire sur les ministères! Désolée cmanu!
    En tout cas, nous sommes d’accord sur le fond.
    Merci de ta visite, j’espère que tu reviendras !

  9. En fait tu as tapé sur un point qui fait mal (mais pas celui des ministère, là je serais plutôt de ton avis ;)), mais sur celui des pubs incomprises, c’est là que se situe mon désarroi… tant de travl pour rien !
    Je fréquentais la version anglaise de ton oeuvre, blog in paris, je vais maintenant faire un tour par la France… Et prendre quelques conseils pour bien veillir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s