Mauvaise Foi


Je trouve le titre de ce film très astucieux, probablement parce que je suis angliciste, et que mauvaise peut signifier wrong, donc un jeu de mots sur toutes les choses de mauvaise foi que font les héros et le fait qu’ils appartiennent chacun à la foi, la religion qui sera la mauvaise pour la famille de l’autre.. En tout cas le sujet m’intéressait et contrairement à certains critiques qui trouvaient que le traitement du thème hésitait entre la comédie légère et la tragédie et que c’était un défaut, j’ai aimé le contraste entre les passages drôles, parfois même un peu « téléphonés » et les passages plus graves.
Le seul regret que j’aie, c’est le sous-titre du film, qui en annonce le thème. Elle est juive, il est arabe, ils attendent un enfant, tout va bien… J’avoue que j’aurais préféré : elle est juive, il est musulman.
L’histoire a pu paraître simpliste, mais en fait, c’est plus compliqué qu’il n’y paraît.
C’est un histoire qui me touche, parce que je suis juive mais absolument pas croyante et que j’ai épousé un catholique tout aussi non-croyant que moi. Comme pour les héros de Mauvaise Foi, c’est lorsque l’enfant est apparu que les difficultés se sont annoncées. Que les signes religieux, les choses qu’on veut sans doute transmettre, sans même y avoir vraiment pensé pointent le nez.
Je me souviens du premier Noël de ma fille, qui n’avait pas encore l’âge de comprendre. Je voulais bien qu’on fasse un arbre de Noël, mais une crèche comme le souhaitait mon mari !!!! Pas question.
Même chose au moment de l’anniversaire de la mort de ma mère, quand j’avais tout à coup voulu allumer une veilleuse commémorative, chose qui ne m’avait jamais effleuré avant d’avoir un enfant, et que mon mari s’y était fortement opposé. En fin de compte, c’est ce que nous avons dans la tête, nos traditions familiales, plus que la religion, qui sont sources de problèmes.
Les acteurs sont excellents. Et le film est plus fouillé qu’il n’y paraît.
Roschdy Zem, réalisateur et acteur est excellent, tout comme Cécile de France , Pascal Elbé et Jean-Pierre Cassel.

Si vous allez le voir, dressez l’oreille lorque Milou, l’ami juif du héros, lui décrit les juifs et les musulmans en filant une métaphore poissonnière 😉 dans laquelle les juifs sont des saumons et les musulmans des truites. Elle m’a fait bien rire, mais je n’arrive pas à m’en souvenir correctement.

Publicités

3 réflexions sur “Mauvaise Foi

  1. Trés intéressant ce que tu as écris et c’est tellement vrai, j’en suis un exemple, mon mari est juif et moi je suis musulmane, on est tout les deux non pratiquant, donc pas de disptupes par rapport à la religion, mais au tout début (plus maintenant) on avez subi des petites reflexions auprés de nos familles respectives.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s