Furtivement


Au cimetière de Vaugirard où j’étais allée, avec mes deux appareils photos, l’un en bandoulière et l’autre dans ma poche, il n’y avait presque personne. Deux personnes qui entretenaient les tombes et durant les deux heures que j’ai passées dans ce cimetière, deux ou trois visiteurs. Est arrivé ce vieux monsieur qui a fait un petit tour, puis a profité d’un moment de soleil pour s’asseoir sur un banc. Une dame, une voisine sans doute, est venue bavarder avec lui. Je me sens un peu coupable d’avoir « dérobé » cette photo à la sauvette, et si je me laissais aller, j’inventerais tout une histoire autour.

Publicités

2 réflexions sur “Furtivement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s